Developed in conjunction with Ext-Joom.com

14 Juil

Exposition permanente

Rate this item
(0 votes)
TPL_POSTED_BY

Le Musée Plebano a été fondé, en 1955, par le professeur Giovanni Boffa et le curé d’Agno Alfredo Maggetti dans le but de rassembler et d’exposer des monnaies et des tombes romaines, ainsi que d’autres sépultures du nord de l’Étrurie et du haut Moyen Âge trouvées dans la région, des objets de culte et deux étendards de Charles VI d’Autriche. 

Le musée est agrandi et rénové, en 1991, à l’occasion des célébrations du 700e anniversaire de la Confédération suisse. 

Situé dans la maison du Bénéfice paroissial, à côté de la Collégiale des Saints-Jean-et-Provin, le petit musée contient des documents d’archives capitulaires et des parchemins. L’un des parchemins, daté de l’an 735 et écrit en langue mérovingienne, atteste l’existence d’un « presbyterium » à Agno ; de nombreux parchemins originaux de 1190 à 1520, munis de sceaux papaux concernent les nominations de différents curés de la Pieve. D’importants témoignages du passé ont trouvé place dans le musée malgré l’espace limité, notamment le fameux étendard de Charles VI d’Autriche, auquel rendit hommage le général Souvorov en septembre 1799. Celui-ci logea une partie des soldats de l’armée austro-russe pendant quelques jours dans l’église. Et toujours au sujet du général Souvorov, une vitrine expose une collection de médailles rappelant la campagne d’Italie des troupes austro-russes. Un sarcophage lombard en pierre d’une grande beauté est disposé au centre de la pièce, ainsi que deux autres sarcophages, un byzantin et un originaire du nord de l’Étrurie. 

Des tombes (sarcophages) romaines lombardes, byzantines et du nord de l’Étrurie,  découvertes à Agno et à proximité, sont également exposées ainsi que d’intéressants vestiges d’antiques demeures romaines (amphores, vases, mortiers, restes de conduites romaines, tessons, amulettes, monnaies, ustensiles, etc.) trouvés dans la région d’Agno. Les antiques vestiges archéologiques témoignent selon toute probabilité le fait qu’Agno fut le centre d’un pagus. 

De l’argenterie et des toiles sacrées sont exposées au premier étage. 

 

Petit guide disponible gratuitement à la mairie, jusqu’à épuisement.

Additional Info

  • Anno: 1991
  • Data esposizione: 1991 – 1997
Read 5304 times Last modified on lundi, 18 août 2014 15:45